Pleins feux sur les Taskeurs : Silvia S. et Sarah W

Nous n’avons pas toujours la chance de pouvoir mettre à l’honneur une talentueuse équipe de Taskeurs, mais ce mois-ci nous mettons en avant deux femmes qui travaillent ensemble à Milan, en Italie — Silvia S. et Sarah W. sont amies depuis vingt ans et elles ont découvert TaskRabbit au plus fort de la pandémie de Covid-19. Elles ont depuis ajouté des Tasks à leur agenda professionnel. 

Lors de la pandémie, Silvia s’est retrouvée face à des difficultés financières imprévues quand son restaurant de Milan, Dicocibo a dû fermer temporairement ses portes. Sarah qui travaillait alors dans le restaurant de Silvia a été confrontée au même défi : comment gagner sa vie quand la majorité des commerces est fermée ? 

Nous nous sommes entretenus avec Silvia et Sarah et nous avons été immédiatement conquis par leur énergie et leur enthousiasme pour le bricolage. Continuez à lire pour en apprendre plus sur la façon dont elles ont découvert le tasking !


Comment avez-vous découvert TaskRabbit ?

Silvia : je suis à la fois designer et restauratrice, et j’ai toujours aimé le bricolage. La propagation du Covid-19 m’a hélas obligée à fermer mon restaurant pendant un certain temps et ceci a généré une chute brutale de mes revenus. Le jour de mon anniversaire, j’ai découvert une publicité sur TaskRabbit. Pour moi, c’était un signe !

Sarah : comme Silvia l’a mentionné, elle et moi sommes passionnées de bricolage et nous avons toujours monté nos propres meubles. Elle m’a parlé de TaskRabbit et je lui ai suggéré de tenter l’expérience ! Au tout début, Silvia m’a fait participer à ses Tasks par mesure de sécurité. Peu de temps après, j’ai créé mon propre compte, et c’est ainsi nous avons commencé à travailler ensemble. 

Comment envisagez-vous le travail en équipe pour des Tasks ? Avez-vous des stratégies particulières ?

Silvia : nous travaillons ensemble pour avancer plus vite — et aussi parce que nous aimons cela ! Nous avons même créé un compte Instagram commun sur lequel nous postons des publications sur TaskRabbit. 

Sarah : généralement, nous pouvons monter aisément deux armoires IKEA Pax par jour — une le matin et une l’après-midi. Cela nous permet de travailler au restaurant à midi. Comme je suis originaire de Londres, cela facilite les contacts avec la clientèle anglaise ou parlant l’anglais qui réserve chez nous. 

Silvia : dans une ville comme Milan, il y a un large éventail de personnes et de situations. Chaque Task nous apporte quelque chose et nous échangeons toujours sur le travail finalisé — les surprises et les obstacles majeurs que nous avons rencontrés, et la façon dont nous les avons résolus. Parfois, nous devons même aborder les choses avec psychologie. Les clients peuvent avoir leur point de vue sur une Task et nous devons alors leur faire part de notre expertise acquise par l’expérience. Ils finissent souvent par nous faire confiance. En fin de compte, tout travail met des personnes en contact — et le Tasking n’échappe pas à la règle !

Avez-vous des personnalités différentes dont la complémentarité favorise la bonne réalisation de Tasks ? 

Silvia : je suis plus physique, c’est pourquoi je sais me déconnecter pendant les Tasks pour faire simplement mon travail. 

Sarah : je suis plus cérébrale, ce qui m’amène à me plonger dans les instructions avant d’assembler les meubles comme s’il s’agissait d’un puzzle en 3D. Cela rend mon travail réjouissant !

Quel est votre souvenir de Task préféré ?

Silvia : un client nous a demandé un jour de monter un meuble blanc sans le toucher — il craignait qu’il ne soit sali ! Mais ce ne sont pas uniquement les Tasks saugrenues que je garde en mémoire. Ma plus grande satisfaction est liée au montage de meubles pour des chambres enfants. Leurs parents nous appellent généralement le matin, quand les petits sont à l’école. Lorsque ceux-ci rentrent à la maison, la surprise est grande et ils explosent de joie. Nos clients nous envoient souvent des photos de leurs enfants visiblement ravis !

Sarah : il existe aussi des moments où nous bouleversons involontairement l’ordre établi. Un jour, j’ai joint un client pour vérifier que ses meubles IKEA étaient bien arrivés pour commencer le montage. Il m’a répondu : « Oui, vous pouvez envoyer un homme pour faire le travail », sans savoir que c’était Silvia et moi qui ferions la Task.


Voilà donc deux femmes qui utilisent TaskRabbit pour changer leur vie et travailler de façon indépendante, — et ensemble. — Le fait qu’elles soient d’excellentes amies est d’autant plus intéressant que cela renforce énormément la polyvalence de notre plateforme. Ce sont des histoires comme la leur qui font briller TaskRabbit !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s