Entretien paysager 103: élagage

Man trimming a tree

Pourquoi un client voudrait-il faire couper des branches d’arbres? Les branches peuvent poser des risques de sécurité, soit parce qu’elles pendent de manière précaire au-dessus d’une maison ou parce qu’elles ont été cassées pendant un orage. Elles sont peut-être devenues envahissantes, bloquant les rayons du soleil, ou surplombent désormais le terrain d’un voisin. Enfin, elles peuvent nécessiter un élagage dans l’unique but d’améliorer leur apparence. Les clients habitant dans des régions au climat froid peuvent également vouloir élaguer des branches en automne en préparation des chutes de neige : les branches glacées sont lourdes et peuvent rompre! 

Peu importe la raison, la taille des branches (ou élagage) a d’importants avantages, entre autres :

  • Élimination des débris et des branches malades, endommagées ou mortes
  • Promotion de la circulation de l’air et de croissance saine de l’arbre ou de l’arbuste
  • Amélioration de leur apparence par la sculpture des arbustes

L’élagage n’est pas une tâche compliquée en soi, mais (comme pour toute tâche d’entretien paysager), il est préférable d’appliquer les pratiques exemplaires et d’utiliser les outils adéquats.

Conseils d’ordre général

  • Tenez compte de la grosseur de la branche : si elle mesure moins de 5 cm de diamètre, vous pouvez la couper sans problème. Si elle mesure plus de 10 cm d’épaisseur, vous ne devriez la couper que si vous avez une bonne raison pour ce faire (p. ex. : la branche est morte ou constitue un risque pour la sécurité). Chaque situation est unique et il n’y a aucune solution universelle.
  • Ne coupez pas une branche trop près ou trop loin du tronc : lorsque vous enlevez une branche entière, évitez de la couper trop près du tronc. Taillez plutôt du côté extérieur du collet au niveau de la fourche. Savoir exactement où tailler la branche nécessite de l’expérience. En cas d’incertitude, ne coupez pas la branche.
  • N’enlevez jamais plus d’un quart (¼) d’une couronne vivante à la fois : la couronne consiste en l’ensemble des structures reproductives (dont les branches et les feuilles) prenant naissance du tronc ou de la tige principale.
  • Enlevez une branche lorsque des branches se frottent ou s’entrecroisent : ce processus appelé « éclaircie » permet d’éviter que la couronne d’un arbre ne devienne trop épaisse.
  • Surélevez la couronne pour faire de la place aux piétons : ceci permet de maximiser l’espace libre sous un arbre et de minimiser les blessures qui pourraient éventuellement être occasionnées par les branches. Cependant, assurez-vous de laisser des branches vivantes sur au moins les deux tiers (⅔) de la hauteur de l’arbre. Le retrait d’un nombre trop élevé de branches dans sa moitié inférieure peut compromettre la robustesse de la tige principale.
  • Taillez les arbres pendant leur période de dormance : techniquement, vous pouvez élaguer un arbre ou un arbuste en tout temps, mais le meilleur moment est lorsqu’il est dormant. L’exception à cette règle est s’il constitue un risque pour la sécurité.
  • Appliquez toujours les mesures de sécurité : élaguer, c’est utiliser des outils aiguisés, c’est faire tomber des branches et des brindilles, et c’est parfois grimper sur une échelle. Assurez-vous que tout le monde dans les environs, vous y compris, demeure en toute sécurité pendant l’exécution de cette tâche.

Outils

Communiquez avec le client avant de vous rendre à son domicile pour vous assurer de comprendre en quoi consiste exactement la ou les tâches et afin de déterminer quel ou quels outils seront requis. Pour en apprendre plus sur les tâches d’entretien paysager en général (tâches autres que l’élagage), veuillez jeter un coup d’œil à cette publication portant sur les tâches d’entretien paysager.

Voici une liste des outils dont vous aurez besoin pour faire des tâches d’élagage :

  • Outils de coupe : voici les outils nécessaires pour élaguer un arbre ou un arbuste. La taille et le type de l’outil choisi seront en fonction de ce qui sera taillé : un arbre, un arbuste, un buisson, etc.
    • Sécateur : cet outil, qui peut être tenu dans la paume de la main, est idéal pour tailler les branches de petits ou de jeunes arbres de même que des arbustes (jusqu’à 2,5 cm de diamètre).
    • Élagueur : cet outil, facile à utiliser dans des espaces exigus, peut aisément couper des branches plus épaisses (jusqu’à 5 cm de diamètre). Le modèle avec des manches plus longs (d’environ 0,6 m) est plus facile à manipuler.
    • Échenilloir : cet outil est utilisé pour atteindre des branches d’arbres difficiles d’accès. Il peut être allongé de 3 à 4,5 m, et peut couper des branches jusqu’à 5 cm d’épaisseur.
    • Égoïne, scie à bûches ou fil de coupe : une scie peut être utilisée pour les branches plus épaisses lorsqu’un élagueur ou un sécateur ne peut pas en venir à bout. 
  • Équipement de protection :
    • Casque de protection : le port d’un casque de protection de qualité professionnelle est indispensable lors de toute tâche d’élagage.
    • Gants de jardinage : le port de gants préviendra les callosités et les coupures, tout en améliorant votre prise lorsque vous grimpez à une échelle ou lors de la manipulation d’arbres et de branches.
    • Lunettes de protection : celles-ci protégeront vos yeux des branches tombantes ou des débris occasionnés par la coupe et le sciage.
    • Chandail, chemise, veste ou blouson à manches longues : les manches longues préviendront les égratignures, l’exposition aux rayons UV nocifs du soleil, ainsi que les piqûres et l’irritation causées par des moustiques et d’autres insectes.
  • Autre :
    • Escabeau : il est essentiel pour faciliter l’accès à des endroits en hauteur. Évitez de vous en servir ou d’utiliser une échelle en présence d’humidité ou sur des surfaces glissantes.
    • Sacs biodégradables pour résidus de jardin : ceux-ci conviennent parfaitement pour ramasser, transporter et mettre les débris au rebut.
    • Ceinture porte-outils : cette ceinture est pratique, car elle vous permet de transporter de multiples outils comme un sécateur et des gants.

Dans la mesure du possible, nous vous recommandons de ne jamais utiliser les outils des clients pour éviter toute incertitude et tout risque de malentendu. Si vous avez besoin d’outils que vous ne possédez pas, mais que vous ne souhaitez pas les acheter, vous pouvez les louer et ajouter les frais de location à votre facture pour la tâche. Veuillez consulter notre article de blogue pour en apprendre plus.

Leave a Reply